Voir les programmes neuf

Eco quartier Caylus Castelnau le lez Jacou

Posted by Ludovic Lagalle on Oct 23, 2017 4:49:04 PM
Ludovic Lagalle

L'éco quartier du Caylus à Jacou Castelnau le lez, commune de l'Hérault au climat méditerranéen de près de 17 000 habitants pourrait bien augmenter sous peu ses effectifs. En effet, c'est en plein cœur de ce territoire du Languedoc-Roussillon qu'un éco-quartier s'apprête à voir le jour avec des atouts intéressants comme un cadre verdoyant et porté sur le respect de l'environnement, une bonne desserte offerte par les transports en commun et la proximité avec Montpellier et les villages aux alentours. Quelles démarches ont été entreprises pour rendre ce quartier tant attrayant qu'agréable au quotidien ?

Le domaine de Caylus

C'est dans la partie Nord-Est du territoire que le conseil municipal a voté la réalisation d'un éco-quartier dénommé le domaine de Caylus. Un projet ambitieux qui s'étendra sur une vaste surface de 24 hectares dans un cadre agréable puisque 63 % de la surface sera consacrée à des espaces végétalisés, soit 15 hectares. Une communion avec la nature qui guidera la réalisation du projet à Castelnau-le-Lez à la frontière de Jacou. Il s'étendra jusqu'à la route départementale 65 le long de la ligne de tramway 2 du réseau TAM de Montpellier. Une position stratégique aux abords de la capitale de l'Hérault. C'est le Cabinet Garcia-Diaz qui se charge de la coordination des différents programmes. Un cabinet qui officie depuis 1980 et qui a son actif de nombreux projets, dont plusieurs éco-quartiers. Une étude approfondie du projet Domaine de Caylus a permis d'aboutir à un résultat qui devrait apporter entière satisfaction aux futurs habitants. Un quartier pensé avant tout pour le bien-être et l'épanouissement.

 

Plus de conseils

650 logements individuels et collectifs

En septembre 2016, ce sont pas moins de 650 logements qui seront accessibles à leurs propriétaires et locataires, dont 30% qui seront des logements sociaux réalisés par la société AMETIS. Le Domaine de Valentine, créé au sein du domaine, abritera lui 71 maisons individuelles et 29 villas en primo accession. Ces derniers travaux seront exécutés par la société Idéom. Enfin 60 logements collectif de trés haut standing seront réalisés par la société HELENIS qui commercialisera le programme neuf Palazzo Di Luce.

Les premières grandes lignes du projet ont été rédigés dès 2006 et ont consisté à une analyse du point de vue foncier. Les coûts ont ainsi été calculé au plus juste afin de contrer la spéculation connue dans ce secteur. Dès lors, la problématique était complexe : développer un éco-quartier de grande échelle à un prix moindre. Le plan local d'urbanisme de 2007 a permis de trouver un compromis et de choisir le statut de ZAD (zone d'aménagement différé) conjugué à une SAC (zone d'aménagement concerté) afin de limiter le coût des équipements nécessaires à l'urbanisation de l'éco-quartier. Voté en 2012, l'éco-quartier prendra place sur le secteur de Caylus. Un cadre verdoyant et attractif qui a l'avantage d'une bonne desserte par le tramway puisque le terminus de la ligne 2 arrivera sur ce quartier. Au niveau des infrastructures proposées au sein même du Domaine de Caylus, il faudra compter sur un réservoir d'eau potable, une structure d'accueil dédiée à la petite enfance, deux classes maternelles destinées à accueillir une centaine d'enfants, un poste de police et une salle de réunion destinée aux associations.

Un éco-quartier bien desservi

Le domaine de Caylus, de par sa localisation, dispose de nombreux atouts. Nous noterons par exemple sa position le long du chemin menant à Saint-Jacques-de-Compostelle, qui emprunte le chemin de Caylus. Un paysage verdoyant qui invite à la détente et au bien-être entouré de deux coteaux, le Domaine des Oliviers de l'un et la route départementale numéro 65 de l'autre. Le domaine a également l'avantage d'une bonne desserte, qu'il s'agisse du bus ou bien du tramway puisque la ligne 2 y dispose d'un arrêt. Des pistes cyclables sont également proposées afin de limiter dans la mesure du possible l'utilisation de la voiture. Les transports y sont donc proposés d'une manière cohérente avec des fréquences correctes pour le tramway et le bus. Connecté aux infrastructures, le quartier mise avant tout sur la qualité de vie et invite à se passer de transport personnel. Une intermodalité qui permet un accès rapide à Montpellier et aux villages voisins. La gare de Montpellier-Saint-Roch n'est par exemple qu'à trente minutes de tramway. Une performance qui devrait permettre d'intéresser un public mobile désireux de résider dans un environnement calme et propice à la détente, loin de l'agitation d'un centre-ville et proche de la campagne et ses éco-systèmes.

Un quartier porté sur le respect de l'environnement

L'ensemble offert par le quartier du Caylus à Jacou-Castelnau-le-Lez semble donc correspondre aux attentes des habitants. 600 m2 de commerces et d'activités économiques sont prévus, ce qui permettra au Domaine de Caylus d'attirer non seulement du monde mais aussi d'offrir un réel confort de vie à ses habitants, locataires comme propriétaires. Afin de réaliser des économies d'énergie, l'isolation, la solarisation et l'utilisation d'énergies renouvelables ont été mises sur le devant de la scène afin de limiter au minimum l'impact environnemental tandis que les éclairages ont été élaborés de façon à privilégier au maximum la lumière naturelle. De la même façon, la gestion des déchets fera l'objet d'un traitement spécifique et écologique. Qui dit éco-quartier dit bien entendu sensibilité à la flore mais aussi à la faune. C'est pour cette raison qu'un recensement scientifique est en cours dans le but de déterminer et d'affirmer que la construction du Domaine de Caylus ne s'implantera pas dans le territoire d'une espère animale ou végétale protégée. Le recensement vise donc à ausculter les différentes espèces présentes et déterminer leurs catégories de façons précises. Les amphibiens et insectes sont également de la partie au même titre que les animaux. Les habitudes de chaque catégorie sont ainsi consignées et retranscrites afin de respecter la loi mais aussi l'éthique. Également en 2012, l'étude a également porté sur l'acoustique afin de réduire le volume sonore afin d'orienter convenablement les différentes constructions et lieux de vie en général. Des relevés topographiques ont aussi été conduits pour intégrer de la meilleure manière qu'il soit chaque bâtiment ou logement, tant au niveau de la hauteur que de l'esthétique pour une harmonie satisfaisante. Pour cela, la gestion des ombres et l'évacuation des eaux fluviales ont du être considérées. Le Mas de Caylus, considéré comme un élément indispensable du paysage, doit continuer à être mis en valeur et a donc fait l'objet d'une étude approfondie. Tout au long de la réalisation, depuis 2006, les équipes s'attèlent maintenir l'intégrité des zones boisées et notamment l'alignement quasi parfait le long de l'allée du Mas de Paoletti et de placer les pistes cyclables de la manière la plus judicieuse possible, autorisant un accès à toute zone du quartier tout en faisant profiter les usagers d'un cadre agréable.

Plus de conseils

Les délais

Jusqu'à la fin de l'année 2015, les travaux de terrassement seront menés ainsi que la pose d'éléments de voirie qui s'étaleront jusqu'en 2016. C'est justement lors du premier semestre de 2016 que les premiers terrains à bâtir seront disponibles. Le traitement paysager débutera en 2015 et se prolongera sur le courant de l'année 2016. Les travaux sont d'envergure et conséquents mais sont exécutés avec une grande rigueur c'est pour cela que les logements collectifs commenceront à être livré courant 2017 jusqu'a fin 2018. Enfin, il s'agit ainsi d'un éco-quartier responsable supervisé dans son intégralité. Un grand nombre de paramètres pris en compte permettent de faire de ce futur lieu de vie un cadre idéal pour ses occupants et habitants. Le développement de commerce dans les alentours et au sein même du Domaine de Caylus ne feront que renforcer l'intérêt des propriétaires et locataires pour ce territoire en pleine mutation. Sa desserte facile par les transports en commun et plus particulièrement la ligne 2 du tramway permettront de se passer au maximum de la voiture. Les pistes cyclables programmés vont en ce sens et permettront de limiter la pollution et l'encombrement des rues. L'étude de la faune et la flore a notamment permis de s'assurer que l'éco-quartier ne nuirait pas aux espèces déjà présentes. Un point important pour ce domaine qui veut réduire son empreinte environnemental. Les nombreux espèces verts des Domaines des Oliviers jusqu'au long de la route départementale 65 ne seront pas endommagés et permettront aux résidents de pouvoir profiter d'un cadre verdoyant où il fait bon vivre. Ce respect de l'environnement sera complété par l'utilisation d'équipements peu énergivores et favorisant les énergies renouvelables, la récupération des eaux de pluie et les spécificités du climat. Les enjeux ne sont pas simples puisqu'il a fallu modifier et définir les règles d'urbanisme en terme de hauteur de bâtiments, d'esthétique et d'aménagement mais aussi en prendre en compte les paramètres des terrains, en fonction des éco-systèmes déjà présents. Nul doute que les 650 logements et infrastructures sauront ravir un public large, du logement social tout à fait correct jusqu'aux 29 villas du Domaine de Valentine. L'ensemble ainsi constitué forme une unité qui tient la route, avec ses commerces et centres d'intérêts et préserve la mobilité grâce aux transports en commun et la proximité des villages voisins comme Clapiers, Le Crès, Vendargues ou Saint-Aunès et Montpellier. Les travaux en cours s'étendront jusqu'en 2016, année durant laquelle le gros des travaux sera effectué et l'emménagement des premiers habitants. Une nouvelle histoire qui s'ouvre et qui donnera sans aucun doute des retours positifs sur Castelnau-le-Lez qui enregistra la plus importante croissance de toute son histoire.

Plus de conseils

Topics: investissement-montpellier